Pour une réelle tranquillité publique à Villetaneuse

jeudi 3 juin 2010
par  Nzolani

Notre commune fait souvent ces derniers temps les gros titres dans les rubriques des faits divers en matière de violence et d’insécurité. Pendant ce temps, nous, élus locaux, nous brillons par notre silence abyssal. Est-ce par manque de solutions, de propositions crédibles dans ce domaine ou par notre indisponibilité ? Est-ce que les médias ne nous ont pas sollicités comme ils le font partout ailleurs, et pourquoi ?
J’ai écrit le 20 mai dernier à Madame le Maire pour nous permettre d’aborder des questions relatives à la sécurité au conseil municipal du 27 mai, conformément au texte de loi exigeant un délai d’au moins deux jours avant la séance du conseil municipal. (Art. L.2121-19 CGCT, article 7 du Règlement intérieur du Conseil municipal de Villetaneuse). Mais cette proposition a rencontré l’obstruction de Madame Carinne Juste.

Militant politique, associatif et animateur radio que je suis, la censure est un acte que les personnes attachées à des valeurs comme le respect, la diversité et la démocratie ne peuvent admettre.

Le 14 Décembre 2009 et le 10 Mars dernier, le campus de Villetaneuse a été le théâtre de deux agressions à l’arme blanche. Des propositions ont été avancées par des étudiants du campus de Villetaneuse et nous pour avoir plus de lien avec des quartiers.
Mercredi 19 mai, un homme de 27 ans a été blessé au visage suite à un tir survenu lors d’affrontements entre des jeunes et des policiers dans une cité de la route de Saint-Leu à Villetaneuse. Sans compter les attaques dans l’unique bureau de poste de la commune et les commerces de proximité, tous ces actes sont aussi inadmissibles et condamnables les uns que les autres.
Les écoles de notre commune connaissent aussi des problèmes d’intrusions.

-  Nous devons exiger l’installation des interphones à l’entrée de chaque école et l’embauche d’adultes relais, familiers des langues et des cultures d’origine des familles des élèves, recrutés dans les quartiers. Ce dispositif, en place dans d’autres villes de Plaine Commune, ne constituera pas une charge supplémentaire pour Villetaneuse. La possibilité d’embaucher plus de personnes comme adultes relais permettrait d’apaiser les esprits et de consolider la prévention. Par ailleurs, l’expérience a prouvé que ce dispositif constitue un progrès social. Notre commune dispose des ressources humaines capables de se former à ce genre de travail et de le réaliser au mieux.
-  Nous devons exiger de la municipalité qu’elle se porte partie civile après chaque agression et l’encourager à poursuivre sa lutte contre les violences faites aux femmes.
-  Avec le denier public dépensé dans les clôtures de quartiers populaires, Il serait logique de sécuriser les parkings souterrains.
-  Nous devons soutenir Madame le Maire et les six autres maires de notre département qui ont signé les arrêtés anti-expulsions.
-  Une pétition de la municipalité circule pour demander au Préfet, l’installation d’un commissariat de police dans notre commune. Bien que nous ayons besoin de services publics, dont la police, dans les communes comme les nôtres, la répression de ce fléau social qu’est la délinquance n’est qu’illusion si elle n’est pas accompagnée d’une politique de prévention et de progrès social. La majorité municipale (PCF, PS) a fait le choix politique d’avoir plus de personnel dans le cabinet du Maire que des médiateurs de terrain. Il n’y en avait que deux, au lieu de 4 ou 5, et n’en reste plus qu’un. Le second s’occupe désormais de « La démocratie locale » auprès de Madame le Maire.

Nous appelons donc tous les citoyens, les associations, les syndicats, les forces politiques et élus attachés aux valeurs de respect de la personne humaine et à la tranquillité publique à se joindre à nous pour engager collectivement une réflexion plus approfondie, responsable et pragmatique garantissant réellement notre tranquillité publique.

Le Collectif des Citoyens de Villetaneuse et
José NZOLANI, votre Conseiller municipal
courrier@nzolani.net tél:06 40 41 15 53 www.nzolani.net


Commentaires